Je fais du CROSSFIT pour ma préparation physique

Je fais du CROSSFIT pour ma préparation physique

7 août 2020 0 Par Marc Oberlé

De plus en plus de personnes s’oriente vers ce sport. On revient sur pourquoi il ne faut pas compter dans le cadre d’une préparation individuelle.

Le CROSSFIT

Le CROSSFIT est un sport à part entière. On effectue des séances d’entraînements appelés WOD sous différents template de séance.
Chaque template vise un objectif différent. Un temps, un nombre de répétition, un circuit à faire, un challenge…

On rentre ainsi dans des filières énergétiques différentes. Chaque entrainement est un nouveau challenge et c’est cela qui plait.
On se dépasse et on se bat pour être toujours meilleur que l’on était avant de venir !

 

En plus de cela une séance de CROSSFIT est souvent constituée d’un contenu éducatif en début de séance pour apprendre ou améliorer un mouvement, un exercice. Pour un débutant, c’est un gros point fort, on se voit apprendre des mouvements d’haltérophilies et des exercices correctement. Combien de personnes en salle exécute mal des mouvements et sont à deux doigts de se blesser.

Cela reste un sport complet qui plaira à beaucoup de sportifs initiés pour les raisons citées. Un pratiquant régulier verra forcément ces performances sur un terrain s’améliorer s’il ne s’entraînait pas à coté avant et apprendre énormément grâce aux coachs de CROSFFIT qui enseigne la technique et de la mobilité pour progresser.

Je pense qu’une personne voulant faire un sport complet qui permet de se dépasser se retrouvera au CROSFFIT.

Mais alors pourquoi cela ne correspond pas à une préparation ?

Tout simplement pour plusieurs raisons.

Une perte de temps

On connait généralement la filière de son sport : ces temps de récupération, le temps d’une action, le temps d’un match…. Alors pourquoi perdre du temps à s’entraîner dans des filières et sur des exercices qui ne serviront pas sur le terrain ? Pourquoi s’entraîner à des choses qui ne serviront pas sur le terrain ? 
Il vaut mieux viser à faire des exercices FONCTIONNELS par rapport à son sport. Le but est d’être efficient dans sa préparation.

 

 

Des séances non personnalisé à l’athlète

Une préparation doit toujours être individualisée, ce qui n’est pas le cas quand on vient à une séance de CROSSFIT. Un sportif va rajouter des exercices s’il a des faiblesses suite à des blessures ou à des faiblesses qu’il connait. Un préparateur athlétique va rajouter des exercices de mobilité, stabilité pour voir son athlète évolué plus rapidement par rapport à ses points faibles. Le test FMS est un bon moyen de connaitre des exercices correctifs pour l’athlète. Il est utilisé dans de nombreux clubs professionnels.

Il y aussi le fait que certaines séances inclus des exercices qui ne sont pas faisable par l’athlète. La personne va forcer et sera plus amène de se blesser. Le FMS permet également de lever des feux rouges sur certains mouvement. FMS est un test validé par ZLATAN 🙂 En savoir plus

 

Pas de planification, pas de récupération

Tout simplement, généralement dans les box de CROSSFIT on s’inscrit quand on le souhaite à une séance. Chaque séance est non prévue dans un laps de temps, dans une préparation annuelle avant un retour au terrain, avant un retour à la compétition.

Il est plus intéressant de planifier sur 3 mois sa présaison individuelle par rapport à son retour au sport, de se pousser et de se dépasser pendant cette période. Par la suite en compétition on ne fera que des entraînements de maintien en forme pour ne pas dépasser les limites de son corps tout en restant compétitif sur le terrain.

Un joueur qui ne respecte pas cela, se blessera plus facilement sur le terrain. Cela équivaut pour tous les autres surpassements en saison. Malheureusement je parle par expérience :

Un des meilleurs joueurs du groupe que j’avais c’est inscrit dans une salle deux semaines avant un match de play-off. Il s’est dépassé en faisant des squats et en se poussant à bout avant la compétition. Résultat, sur un changement d’appui, seule rupture du ligament croisée. A l’époque je n’avais pas la connaissance de maintenant. J’aurais dû le freiner quand il m’a dit qu’il venait de s’inscrire.

La récupération, on la minimise souvent mais depuis que je respecte les préceptes de Maître Pierric j’ai beaucoup moins de problèmes. Après 3 semaines d’efforts intensif, une semaine à demi-charge. Je saute 1 ou 2 entraînements dans ma 4eme semaine, cela me permet de souffler et de travailler d’autres choses ou d’avoir tout simplement plus de temps pour moi.

Conclusion

Je respecte énormément les athlètes du CROSSFIT et ceux qui font de la compétition, je ne pourrais pas être aussi fort qu’eux et endurant sur des compétitions comme ils le font. Ce sont des athlètes à part entière qui dépasse les limites du corps humain.

Mais pour toutes les raisons qu’on a vues le CROSSFIT n’est pas une méthode de préparation individuel.